Terms of Reference

Agrarian diagnosis, Taï and La Mé landscapes of Côte d’ivoire

To inform the Resilient Ecosystems and Sustainable Transformation of Rural Economies (RESTORE) project

 

 November 2022

 

Agrarian diagnosis, Taï and La Mé landscapes of Côte d’ivoire

To inform Resilient Ecosystems and Sustainable Transformation of Rural Economies (RESTORE) project

 

Deadline for proposals: 14 December 2022 – please submit them as soon as possible.

Contact: kmoore@ra.org

 

1. About the Rainforest Alliance

The Rainforest Alliance (RA) is an international non-profit organization working in more than 70 countries at the intersection of business, agriculture, and forests. RA is creating a more sustainable world by using social and market forces to protect nature and improve the lives of farmers and forest communities. By bringing farmers, forest communities, companies, and individuals together it addresses some of the most pressing social and environmental challenges of today. The organization changes the way the world produces, sources, and consumes, with a focus on cocoa, coffee, tea, bananas, forest products, and palm oil through its certification program, supply chain services, landscape management, and advocacy.

 

2. About the RESTORE Project

The RESTORE project was launched in May 2022 and is managed by RA with actors from the private sector, in partnership with multinational chocolate companies, farmer cooperatives and local partners. Over five years, it aims to establish the technical capacity, policies, and economic incentives to: i) secure improved livelihoods from cocoa farming, ii) socially inclusive additional economic opportunities, iii) increased tree cover and iv) a scalable contribution to national and corporate emission reductions targets. Improved land use management will be achieved through a multi-stakeholder approach, led by communities and producer organizations, to conserve biodiverse forests and produce cocoa more sustainably.

 

The key activities and expected results of the project, as well as a map of the two regions where the agrarian diagnosis will be performed, are available in the appendix.

 

3. Purpose of the research

The purpose of the research is to establish an in-depth knowledge of the agrarian system dynamics and farm diversity in two agricultural regions located in Côte d'Ivoire, with clear recommendations to improve the RESTORE project in these regions[1].

 

The key hypothesis of this research is that farmers have good reasons to do what they do, and the key research question is: “why do farmers do what they do?”

 

More specifically, this agrarian diagnosis will endeavor to:

  • Characterize, understand, and explain the recent evolution of agriculture in the region of intervention. 
  • Establish a typology of farming systems to understand and characterize their technical operations and economic performance and explain farms’ diversity.
  • Which farmers choose perennial and/or food crops and why?
  • Which farmers manage non-timber forest products and why? What benefits do they bring? What is the farmers’ case for agroforestry? And which kind of agroforestry? (e.g., types of fruit tree species, timber, non-timber forest products)? What are the expected costs of starting and maintaining agroforestry? What are the reasons for not adopting agroforestry (e.g., lack of knowledge on the benefits? Costs? Perceived threat of potential lower productivity?)
  • Which types of households are under economic and/or financial pressures leading to, for example, increased indebtedness, soil degradation, migration out of the community/hiring of migrant workers, and taking their children out of school as a coping strategy?
  • Clarify how communities organize themselves in terms of land management (e.g., customary rights, land rights).
  • Formulate hypotheses as to the prospects for the evolution of farms and identify and prioritize the problems encountered by different types of farmers to highlight the conditions under which they could adopt agroforestry and diversify production. 
  • Compare and contrast the two agricultural regions of Côte d’Ivoire in terms of situation, challenges, potential against the aims of the project.
  • Formulate recommendations to adapt the project to the realities of diverse types of farmers, especially regarding: 
  • For which producers and under which (financial, labor, land use, etc.) conditions do diversification, agroforestry make sense? What types of producers are a good/not a good fit? What future projects could meet the needs of other types of farmers?
  • How to plan agroforestry and diversification in ways that optimize farmers’ yields and resilience, maximize environmental conservation, and minimize risks?
  • How to make the RESTORE project as inclusive as possible, both in terms of i) tailoring the intervention to include vulnerable populations (e.g., women, youth, poorest farmers, and marginal farmers such as migrants) and ii) ensuring the participation and input of farmers is considered in the design and decision-making process or even the co-development of the approach through active listening and questioning of farmers.

 

 

4. Scope of the research and expected results

This research concerns the Taï and La Mé landscapes of Côte d’Ivoire. The scope of the research will follow the methodology of an agrarian diagnosis. We except this analysis to produce:

- A zoning of the two study areas and an analysis of their landscapes (see map in appendix).

- A characterization of the agroecological contexts and their incidence on

agricultural practices.

- An interpretation of the recent agrarian history, with a particular focus on

 the sociotechnical differentiation of the production systems.

- A typology of production systems.

- A study of the functioning of these production systems and the associated crop and livestock systems (crop rotation, forage balances, fertility management, agricultural-livestock integration, work organization, cash flow management, risk management, etc.)

- An evaluation of the economic performance and technical challenges of the diverse types of production systems.

- Actionable recommendations to maximize the positive impacts and minimize the negative impacts of the RESTORE project.

 

 

5. Design and Methodology

The consultant(s) will apply the Agrarian Diagnosis methodology.

 

6. Deliverables

The proposed deliverables* for this research are as follows:

  • Inception report describing the framework and tools to be used (showing a clear understanding of the ToR, the methodology of the agrarian diagnosis with an implementation timetable).
  • A narrative report including executive summary; table of abbreviations and acronyms; the narrative report detailing the results against the objectives; appendices: terms of reference, list of interviewed people and organizations, bibliography. The report will include, specific, actionable recommendations, to improve the intervention.
  • A PowerPoint presentation summarizing the results. 
  • A live presentation and validation/correction of the results with the farmers who were interviewed. 

* All deliverables to be delivered in English.

 

7. Management and Quality Control

This research will be managed internally at RA by the Senior Economics Officer who will be responsible for overseeing the quality of the diagnosis and for alignment with internal stakeholders with respect to the RESTORE project and will be the main contact point for the research team. An internal reference group, made up of other project and country representatives, and a member of the Monitoring, Evaluation & Learning unit will be convened periodically to provide feedback on deliverables. RA will assist in facilitating contact with program beneficiaries in the specific regions but has limited capacity to assist with local deployment of the research team and coordination which should be factored into the proposal, planning, and budget. RA will also provide timely feedback (within 5 working days) on drafts of the inception report and draft report. The final report will be shared with the project partners.

 

8. proposed Timeline

The study will take place over a period of 6 months (subject to selected research team’s availability), comprising 4 months of field work and 2 months to analyze, validate the results, and formulate recommendations.


Proposals due: Proposals received after the deadline of 14 December 2022 will not be taken into consideration

Proposal selection: late November/early December 2022

Contracting: December 2022/January 2023

Inception report and work plan: Within one month of contracting

Data collection/field interviews: Feb 2023 – May 2023

Draft report: June 30 2023

Final restitution/validation workshop with farmers: within 1 month after draft report submitted

Final report: July 31 2023

Final presentation to RA and the RESTORE team: Aug 2023

 

9. Budget and payment Schedule

Proposals should include, in USD, a breakdown of personnel costs (daily rates of all team members and number of billable days per team member); travel and accommodation costs. The research will be contracted by Rainforest Alliance Inc. in USD.

 

10. qualifications of the research team

  • In-depth training and experience in the implementation of the agrarian diagnosis methodology and the study of agrarian systems and production systems in developing countries.
  • Master’s degree in agricultural development or similar degree.
  • In-depth knowledge and practical experience in quantitative and qualitative research, especially with collection of data and information through semi-directed interviews.
  • Excellent organization, interviewing/listening and communication skills.
  • A good understanding of agroecological and agroforestry concepts is a plus.
  • Field experience with the cocoa sector in Côte d’Ivoire preferred.
  • Spoken fluency in French.
  • Excellent writing skills in English.

11. Application and selection process

  1. The ToR is published on the RA website  
  2. Interested parties can email questions or remarks to Kunera Moore at kmoore@ra.org by Dec 12 2022 at the latest
  3. Interested parties can send in a proposal, through Workhive, by Dec 14 2022.
  4. Proposals may include the entire scope of the agrarian diagnosis or part of it. In this case, two or more service providers will work together.
  5. Evaluation of the proposals by the reference group. The reference group will evaluate the proposals based on the selection criteria as published in this ToR. 
  6. Decision on selection of the service provider. 
  7. Inception meeting with the selected service provider. 

 

There is no specified length for the proposal, but we encourage concise proposals. The proposal must be handed in a MS Word version in addition to a PDF submission. Proposals will be evaluated by an internal reference group at RA based on the following criteria:

  • Name, employment/affiliation, place of residence, and relevant evaluation experience of each team member, including track record of members of research team with agrarian diagnosis methodology and effective rural development interventions (esp. design, evaluation)
  • Proposed study design and role of each team member in the proposed research
  • Cost-effectiveness
  • Planning and implementation schedule

Based on these criteria, the reference group will select the intended service provider. All bidders will receive a written notification on the outcome of the selection process.  

 

12. Appendix: the USAID RESTORE project and the two landscapes

 

RESTORE intends to impact over 10,000 farmers (25% women and youth) and 37,000 ha of farmland. The project will last 5 years and aims to improve the livelihoods from farming and additional economic activities through technical assistance and support to improve local policies and governance. It focuses on Ghana and Côte d’Ivoire, in sub-regions still to be confirmed.

 

Key activities:        

SA1: Improve tree and/or land tenure processes and strengthen incentives for tree growing and conservation to restore tree cover and protect forest.

SA2: Establish and strengthen the business and governance capacity of Landscape Management Boards and improve the conservation and natural resource management support that they provide to farmers.

SA3: Increase use of climate-smart, more productive, regenerative, and sustainable cocoa production by improving farmers' capacities, knowledge, and resources.

SA4: Promote and strengthen forest-friendly livelihood diversification through women- and youth-inclusive approaches, that improve skills and access to funding, inputs, and markets.

 

 

Expected results include:

70% of farming households confirm that they have improved their livelihoods and food security because of project activities

Farmland in the project landscapes has 15% denser tree cover, compared to baseline

25% reduction from baseline in encroachment recorded by LMBs' monitoring, evaluation, and learning (MEL) systems

50% of community members in the project landscapes, of whom 25% are women and youth, are actively participating in LMB action plans to conserve the forests

5,000 ha of ecologically important land outside of farms and protected areas in the project landscapes are being restored

 

 

 



Termes de Référence

Diagnostic agraire, paysages de Taï et La Mé EN Côte d’Ivoire

Diagnostic et recommandations pour le projet RESTORE (Resilient Ecosystems and Sustainable Transformation of Rural Economies)

 

 

Novembre 2022

 

Diagnostic agraire, paysages de Taï et La Mé de Côte d’Ivoire

Diagnostic et recommandations pour le projet RESTORE (Resilient Ecosystems and Sustainable Transformation of Rural Economies)

 

Date limite pour l’envoi de propositions : 14 décembre 2022 – veuillez les soumettre dès que possible.

Contact : kmoore@ra.org

 

1. À propos de Rainforest Alliance

Rainforest Alliance (RA) est une organisation internationale à but non lucratif travaillant dans plus de 70 pays à l’intersection du secteur privé, de l’agriculture et des forêts. RA crée un monde plus durable en utilisant les forces sociales et du marché pour protéger la nature et améliorer la vie des agriculteurs et des communautés forestières. En rassemblant les agriculteurs, les communautés forestières, les entreprises et les individus, RA répond à certains des défis sociaux et environnementaux les plus urgents de l’actualité. L’organisation change la façon dont le monde produit, s’approvisionne et consomme, en mettant l’accent sur le cacao, le café, le thé, les bananes, les produits forestiers et l’huile de palme grâce à son programme de certification, ses services d’appui aux chaînes d’approvisionnement, ses projets de gestion de paysages et ses actions de plaidoyer.

 

2. À propos du projet RESTORE

Le projet RESTORE a été lancé en mai 2022 et est géré par RA avec des acteurs du secteur privé, en partenariat avec des entreprises multinationales du chocolat, des coopératives d’agriculteurs et des partenaires locaux. Sur une période de cinq ans, le projet vise à établir la capacité technique, les politiques et les incitations économiques pour : i) assurer de meilleurs moyens de subsistance grâce à la culture du cacao, ii) créer des opportunités économiques supplémentaires socialement inclusives, iii) augmenter la couverture forestière et iv) contribuer aux objectifs nationaux et des entreprises en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’amélioration de la gestion de l’utilisation des terres sera réalisée grâce à une approche participative, dirigée par les communautés et les organisations de producteurs, afin de conserver les forêts riches en biodiversité et de produire du cacao de manière plus durable.

 

Les principales activités et les résultats attendus du projet, ainsi qu’une carte des deux régions où le diagnostic agraire sera effectué, sont disponibles en annexe.

 

3. Objet de la recherche

Le but de la recherche est d’établir une connaissance approfondie de la dynamique du système agraire et de la diversité agricole dans deux régions agricoles situées en Côte d’Ivoire, dont seront dérivées des recommandations claires et actionnables pour améliorer le projet RESTORE dans ces régions.

 

L’hypothèse-clé de cette recherche est que les agriculteurs ont de bonnes raisons de faire ce qu’ils font, et la question-clé de la recherche est la suivante : « Pourquoi les agriculteurs font-ils ce qu’ils font ? »

 

Plus précisément, ce diagnostic agraire s’efforcera de :

  • Caractériser, comprendre et expliquer l’évolution récente de l’agriculture dans la zone d’intervention du projet.
  • Établir une typologie des systèmes agricoles pour comprendre et caractériser leurs opérations techniques et leur performance économique, afin d’expliquer la diversité des exploitations.
  • Quels agriculteurs choisissent des cultures commerciales, pérennes et/ou vivrières et pour quelles raisons ?
  • Quels agriculteurs produisent des produits forestiers non ligneux et pourquoi ? Quels avantages apportent-ils ? Quel est l’analyse de faisabilité technique et financière des agriculteurs en faveur de l’agroforesterie ? Et quel type d’agroforesterie (ex. : types d’espèces d’arbres fruitiers, bois, produits forestiers non ligneux) ? Quels sont les coûts prévus pour le démarrage et l’entretien de l’agroforesterie au cours du temps ? Quelles sont les raisons pour lesquelles certains producteurs n’adoptent pas l’agroforesterie ?
  • Quels types de producteurs subissent des pressions économiques et/ou financières entraînant, par exemple, une augmentation de l’endettement, la dégradation des sols, la migration hors de la communauté/l’embauche de travailleurs migrants et le retrait de leurs enfants de l’école comme stratégie d’adaptation ?
  • Clarifier la façon dont les communautés s’organisent en termes de gestion des terres (par exemple, les droits coutumiers et fonciers).
  • Formuler des hypothèses quant aux perspectives d’évolution des exploitations et identifier et hiérarchiser les problèmes rencontrés par les différents types d’agriculteurs afin de mettre en évidence les conditions dans lesquelles ils pourraient adopter l’agroforesterie et diversifier la production.
  • Comparer et contraster les deux régions agricoles de Côte d’Ivoire en termes de situation, de défis, de potentiel par rapport aux objectifs du projet.
  • Formuler des recommandations pour adapter le projet aux réalités de divers types d’agriculteurs, notamment en ce qui concerne :
  • Pour quels producteurs et dans quelles conditions (financières, de main-d’œuvre, d’utilisation des terres, etc.) la diversification, l’agroforesterie sont-elles bénéfiques et attractives pour les agriculteurs ? Quels projets futurs pourraient répondre aux besoins des types d’agriculteurs pour qui le projet ne serait pas bénéfique ?
  • Comment planifier l’agroforesterie et la diversification de manière à optimiser les rendements et la résilience des agriculteurs, à maximiser la conservation de l’environnement et à minimiser les risques ?
  • Comment rendre le projet RESTORE aussi inclusif que possible ? En particulier comment i) adapter l’intervention pour inclure les populations vulnérables (par exemple, les femmes, les jeunes, les agriculteurs les plus pauvres et les agriculteurs marginaux tels que les migrants) et ii) s’assurer que la participation et la contribution des agriculteurs sont prises en compte dans le processus de conception et de prise de décision.

 

 

4. Portée de la recherche et résultats attendus

Cette recherche concerne les paysages de Taï et de La Mé de Côte d’Ivoire.  Elle suivra la méthodologie d’un diagnostic agraire. Nous espérons que cette analyse produira :

- Un zonage des deux zones d’étude et une analyse de leurs paysages (voir carte en annexe).

- Une caractérisation des contextes agroécologiques et de leur incidence sur les pratiques agricoles.

- Une interprétation de l’histoire agraire récente, avec un accent particulier sur

 la différenciation sociotechnique des systèmes de production.

- Une typologie des systèmes de production.

- Une étude du fonctionnement de ces systèmes de production et des systèmes de culture et d’élevage associés (rotation des cultures, bilans fourragers, gestion de la fertilité, intégration agriculture-élevage, organisation du travail, gestion des flux de trésorerie, gestion des risques, etc.)

- Une évaluation des performances économiques et des défis techniques des différents types de systèmes de production.

- Recommandations réalisables pour maximiser les impacts positifs et minimiser les impacts négatifs du projet RESTORE.

 

 

5. Conception et méthodologie

Le(s) consultant(s) appliquera(nt) la méthodologie du diagnostic agraire.

 

6. Livrables

Les livrables proposés* pour cette recherche sont les suivants :

  • Rapport initial décrivant le cadre et les outils à utiliser (montrant une compréhension claire des termes de référence, de la méthodologie du diagnostic agraire avec un calendrier de mise en œuvre).
  • Un rapport narratif y compris un résumé ; un tableau des abréviations et des acronymes ; le rapport narratif détaillant les résultats par rapport aux objectifs ; des annexes : termes de référence, liste des  personnes et organisations interrogées, bibliographie. Le rapport comprendra des recommandations spécifiques et actionnables pour améliorer l’intervention.
  • Une présentation PowerPoint résumant les résultats.
  • Une présentation en direct et une validation/correction des résultats avec les agriculteurs interrogés.

* Tous les livrables doivent être livrés en en anglais.

 

7. Gestion et contrôle de la qualité

Cette recherche sera gérée à l’interne à RA par le Senior Economics Officer. Le responsable à RA sera chargé de superviser la qualité du diagnostic et l’alignement avec les parties prenantes internes en ce qui concerne le projet RESTORE et sera le principal point de contact pour l’équipe de recherche. Un groupe de référence interne, composé de représentants de pays et d’un membre de l’unité de suivi et évaluation des projets, sera convoqué périodiquement pour fournir un retour sur les livrables.  RA aidera à faciliter les contacts avec les bénéficiaires du programme dans les régions spécifiques, mais a une capacité limitée pour aider au déploiement local de l’équipe de recherche et à la coordination qui devraient être prises en compte dans la proposition, la planification et le budget. RA donnera également un retour dans les 5 jours ouvrables sur les ébauches des livrables. Le rapport final sera partagé avec les partenaires du projet.

 

8. Calendrier proposé

L’étude se déroulera sur une période de 6 mois (sous réserve de la disponibilité de l’équipe de recherche sélectionnée), comprenant 4 mois de travail sur le terrain et 2 mois pour analyser, valider les résultats et formuler des recommandations.

Propositions : Les propositions reçues après la date limite du 14 décembre 2022 ne seront pas prises en considération

Sélection de la proposition : fin novembre/début décembre 2022

Contrat : décembre 2022/janvier 2023

Rapport initial et plan de travail : Dans le mois suivant la passation de la loi

Collecte de données/entrevues sur le terrain : février 2023 – mai 2023

Projet de rapport : 30 juin 2023

Atelier final de restitution/validation avec les agriculteurs : dans un délai de 1 mois après la soumission du rapport

Rapport final : 31 juillet 2023

Présentation finale à RA et à l’équipe de restauration : août 2023

 

 

9. Budget et calendrier de paiement

Les propositions doivent inclure, en USD, une ventilation des coûts de personnel (taux quotidiens de tous les membres de l’équipe et nombre de jours facturables par membre de l’équipe) ; les frais de déplacement et d’hébergement. La recherche sera contractée par Rainforest Alliance Inc. en USD.

 

10. qualifications de l’équipe de recherche

  • Formation et expérience approfondies dans la mise en œuvre de la méthodologie de diagnostic agraire et l’étude des systèmes agraires et des systèmes de production dans les pays en développement.
  • Master en développement agricole ou diplôme similaire.
  • Connaissance approfondie et expérience pratique de la recherche quantitative et qualitative, en particulier avec la collecte de données et d’informations par le biais d’entretiens semi-dirigés.
  • Excellentes compétences en organisation, en entrevue/écoute et en communication.
  • Une bonne compréhension des concepts agroécologiques et agroforestiers est un plus.
  • Expérience de terrain avec le secteur du cacao en Côte d’Ivoire de préférence.
  • Excellentes compétences rédactionnelles en anglais.

11. Processus de demande et de sélection

  1. Les termes de référence sont publiés sur le site Web de RA
  2. Les personnes intéressées peuvent envoyer leurs questions ou remarques par courriel à Kunera Moore à kmoore@ra.org, au plus tard le 12 décembre.
  3. Les parties intéressées peuvent envoyer une proposition, par l’intermédiaire de Workhive, d’ici le 14 décembre 2022.
  4. Les propositions peuvent inclure toute la portée du diagnostic agraire ou une partie de celui-ci. Dans ce cas, deux fournisseurs de services ou plus travailleront ensemble.
  5. Évaluation des propositions par le groupe de référence. Le groupe de référence évaluera les propositions en fonction des critères de sélection publiés dans les présentes lettres de traduction.
  6. Décision sur le choix du fournisseur de services.
  7. Réunion de lancement avec le fournisseur de services sélectionné.

 

Il n’y a pas de longueur précise pour la proposition, mais nous encourageons les propositions concises. La proposition doit être remise dans une version MS Word en plus d’une soumission PDF. Les propositions seront évaluées par un groupe de référence interne à RA en fonction des critères suivants :

  • Nom, emploi/affiliation, lieu de résidence et expérience pertinente de chaque membre de l’équipe, y compris avec la méthodologie de diagnostic agraire et la formulation de recommandations efficaces en matière de développement rural
  • Conception de l’étude proposée et rôle de chaque membre de l’équipe dans la recherche proposée
  • Rapport coût-efficacité
  • Calendrier de planification et de mise en œuvre

Sur la base de ces critères, le groupe de référence sélectionnera le fournisseur de services prévu. Tous les candidats recevront une réponse écrite concernant le résultat du processus de sélection.

 

12. Annexe : le projet RESTORE de l’USAID et les deux paysages

 

RESTORE a l’intention d’impacter plus de 10 000 agriculteurs (25% de femmes et de jeunes) et 37 000 ha de terres agricoles. Le projet durera 5 ans et vise à améliorer les moyens de subsistance de l’agriculture et des activités économiques supplémentaires grâce à une assistance technique et un soutien pour améliorer les politiques locales et la gouvernance. Il se concentre sur le Ghana et la Côte d’Ivoire, dans des sous-régions qui restent à confirmer.

 

Activités clés :        

A1 : Améliorer les processus de régime forestier et/ou foncier et renforcer les incitations à la culture et à la conservation des arbres afin de restaurer le couvert forestier et de protéger les forêts.

A2 : Établir et renforcer la capacité commerciale et de gouvernance des conseils de gestion du paysage et améliorer le soutien à la conservation et à la gestion des ressources naturelles qu’ils fournissent aux agriculteurs.

A3 : Accroître l’utilisation d’une production de cacao intelligente face au climat, plus productive, régénératrice et durable en améliorant les capacités, les connaissances et les ressources des agriculteurs.

A4 : Promouvoir et renforcer la diversification des moyens de subsistance respectueux des forêts grâce à des approches inclusives pour les femmes et les jeunes, qui améliorent les compétences et l’accès au financement, aux intrants et aux marchés.

 

 

Les résultats attendus sont les suivants :

  • 70 % des ménages agricoles confirment qu’ils ont amélioré leurs moyens de subsistance et leur sécurité alimentaire grâce aux activités du projet
  • Les terres agricoles dans les paysages du projet ont une couverture arborée 15% plus dense, par rapport à la base de référence
  • Réduction de 25 % par rapport à l’inclusion de l’empiètement enregistré par les systèmes de suivi, d’évaluation et d’apprentissage (MEL) des LMB
  • 50% des membres de la communauté dans les paysages du projet, dont 25% sont des femmes et des jeunes, participent activement aux plans d’action LMB pour conserver les forêts
  • 5 000 ha de terres d’importance écologique en dehors des fermes et des zones protégées dans les paysages du projet sont en cours de restauration 

 

 

 

Figure 1: map of the landscapes where the agrarian diagnosis will be performed (Thai in the Southwest and La Mé in the Southeast).


Figure 1 : carte des paysages où le diagnostic agraire sera effectué (Taï au Sud-Ouest et La Mé au Sud-Est).

 

 



Apply for position now

Please find below a link to our Data Privacy Policy View Privacy Policy